Votre départ approche, mais il vous reste un dernier casse tête à résoudre: comment organiser au mieux mes bagages pour un voyage à moto aux Etats-Unis ? Alors pour ne rien oublier, préparer et garder la tête froide pendant cette étape, voici nos recommandations pour cette phase au combien importante pour vivre le meilleur des road trip moto (avec votre agence préférée bien sûr).

Comme on vous a déjà donné les grandes pistes dans notre précédent article (à retrouver ici ). On ne va donc pas revenir sur les vêtements ou choses à prévoir avant de partir mais plutôt sur l’organisation, autre point indispensable avant de préparer ses bagages.

1- Avec quel bagage partir à moto🏍?

Comme vous l’avez déjà lu la semaine dernière, en voyageant à moto, il ne faut surtout pas s’encombrer. Prévoyez plutôt de petits sacs souples susceptibles d’être rangés facilement dans les sacoches latérales. Evidemment tout dépendra également du modèle choisi, avec ou sans topcase, porte-bagages ? Sans topcase, il existe des sacoches/sacs pour sissi-bar, avec une contenance moyenne de 50-60 L mais pouvant aller jusqu’à environ 80L selon le modèle choisi ( à choisir étanche dans la mesure du possible).

L’idéal donc vous l’aurez compris, étant de directement adapter votre bagagerie en fonction du modèle de moto choisi (vérifiez donc la dimension des sacoches latérales et équipements de base pour votre bagagerie adaptée). Et ne prendre que deux bagages cabine avec vous, vous gagnerez du temps : pas d’enregistrement, pas d’attente à l’arrivée et vous serez sûrs que votre bagage ne sera pas égaré ou endommagé.
Sur la plupart des compagnies aériennes, vous avez le droit entre 10 kg et 12 kg en bagages cabine, mais attention à bien respecter les dimensions demandées par chacune (nous vous invitons à vérifier ces informations sur le site internet de la compagnie avec laquelle vous voyagerez, en général ils doivent faire 56x22x35 ). Si vous le souhaitez, vous pouvez tout de même prendre un bagage à roulettes, plus facile pour le transport (dans lequel vous aurez vos sacoches déjà prêtes) que vous laisserez ensuite en consigne chez le loueur (si votre voyage fait une boucle et que vous ramenez les motos au point de prise en charge)
Petit conseil : prévoir un sac souple et pliable supplémentaire que vous pourrez mettre en soute à votre retour (pour le shopping, les souvenirs …). Les billets d’avion de nos formules incluent forcément un bagage en soute (sauf mention contraire dans le devis).
Attention, si vous souhaitez prendre votre casque avec vous en cabine, il est possible que certaines compagnies aériennes ne l’acceptent pas pour des raisons de sécurité (dans ce cas il faudra demander à le mettre en soute mais en précisant fragile, préciser à l’agent que le moindre choc sur votre casque le rend inutile et qu’il faut absolument qu’il soit acheminé avec soin).

Vous avez également le droit avec votre bagage cabine de prendre un accessoire (petit sac à dos, sac à main, sacoche appareil photo…), celui-ci comptera par contre dans le poids global de vos bagages. Prévoir un petit sac à dos, vous permettra de l’avoir à disposition pour vos visites de parcs ou bien pour faire les courses le midi. Nous vous conseillons donc d’y réunir tout ce qui pourrait vous servir pour voyager et les avoir à portée de main, à savoir:

  • Votre passeport,
  • Votre ESTA
  • Votre permis de conduire
  • Vos billets d’avion
  • Votre porte feuille avec éventuellement des dollars à disposition
  • Votre téléphone portable et tout autre appareil contenant une batterie au lithium (qu’il est interdit de mettre en soute et doivent être chargés pour être vérifiables le cas échéant).
  • Des écouteurs ou casque pour profiter de votre écran individuel dans l’avion, bien que la compagnie aérienne en fournisse, ils ne sont pas de super qualité (attention à bien prendre les anciens formats avec fils et prise jack, compatible avec le système de divertissement, le nouveau format Bluetooth ne pourra être synchronisé avec).
  • Vos médicaments, si vous devez en prendre durant le voyage (bien prévoir de prendre avec vous vos ordonnances de moins de 3 mois, avec éventuellement une traduction anglaise au cas où).
  • Votre premier bon d’échange hôtel pour l’adresse (qui peut vous être demandé à l’immigration),
  • Et éventuellement quelques produis d’hygiène de base pour vous rafraichir avant votre arrivée (attention liquide moins de 100 mlvoir ci-dessous),
  • Et surtout tous nos supers conseils, roadbook ou application à étudier et vous feront déjà voyager pendant vos heures de vols.

Prévoyez également une photocopie de tous ces documents en cas de perte ou de vol cela facilitera les démarches, à mettre bien sûr dans un autre endroit que les originaux. De même, ne mettez pas tout votre argent au même emplacement.
Enfin si vous avez opté pour un bagage en soute (de 23 kg maximum), au cas où prenez toujours un change dans votre bagage à main (utile si vos bagages ne vous attendent pas à l’arrivée).

Quelques conseils pour charger sa moto

Si votre voyage est itinérant (ce qui la majeure partie du temps le cas), nous vous recommandons d’organiser vos sacoches latérales avec votre trousse de toilette à disposition (que vous prendrez donc tous les jours) puis chaque soir, une tenue pour le lendemain et votre petit sac de linge sale. Vous n’aurez ainsi pas à défaire l’intégralité chaque jour et refaire chaque matin, mieux vaut prendre un peu de temps à votre arrivée à l’hôtel pour en gagner le lendemain et reprendre la route le plus rapidement possible. Ensuite, essayez de :

  • répartir le poids de façon équilibrée,
  • disposer les éléments lourds le plus bas possible,
  • et évidement prendre le nécessaire pour bien sécuriser vos sacs sur le porte-bagages : tendeurs, filet-araignée … Si c’est celui au dessus du topcase, attention au poids et qu’aucun frottement ne vienne endommager celui-ci.

Pour rappel, votre bagage en soute doit pouvoir être ouvert par la douane américaine, il est donc conseillé de prendre avec vous un cadenas TSA (sauf si votre valise en est déjà équipée).

Retrouvez notre article Voyage aux USA : informations pratiques et conseils de pro! , pour savoir ce que vous devez prévoir dans votre bagage. Et ajoutez éventuellement à votre liste : intercom si vous voyagez à plusieurs, support téléphone au besoin, prise allume-cigare USB, serviettes microfibres, bouchons d’oreille/Boules Quies …

⚠️ Restrictions relatives aux liquides et aérosols

Si vous prévoyez de ne prendre qu’un bagage à main, pensez bien à la restrictions sur les liquides en vigueur dans les avions. Sous peine de voir tous ses beaux produits être mis à la poubelle par les douaniers.
Vous ne pouvez emmener que 1L de produit comme capacité maximale (soit environ 10 produits maximum).
Les produits doivent être regroupés dans un contenant transparent et refermable (type sac congélation réutilisable, peuvent être fournis à l’aéroport) et les contenants ne doivent pas excéder la capacité de 100 ml par produit. Attention, ce sont bien les contenant qui ne doivent pas dépasser 100 ml et non le contenu, même si vous avez un fond de crème, de parfum ou autre lotion dans un contenant plus grand, cela se terminera immanquablement à la poubelle. Le sac doit pouvoir être sorti facilement car il vous sera demandé aux postes de contrôle. C’est pourquoi, nous vous conseillons de prendre un maximum de choses sous le format solide (aujourd’hui quasiment tout est trouvable sous ce format en supermarché ou magasins spécialisés: dentifrice, déodorant, shampoing…).

Vous voilà avec un maximum d’informations pour faire votre valise, bagage, sac … en toute sérénité. Nous vous conseillons toutefois de vérifier les dimensions et restrictions sur les différents sites des compagnies avant de faire ou d’acheter vos bagages:

La compagnie avec laquelle vous voyagerez est indiquée sur votre confirmation d’inscription puis sur votre billet électronique. Bon préparatif 😊

Vous voilà bientôt prêt à partir? Vos valises sont presque prêtes et pourtant vous vous posez encore des questions sur votre voyage? Quel budget prévoir? … Nous sommes là pour vous donner toutes ces infos :

1- Faire sa valise pour partir aux USA

Quand on part en voyage on ne sait jamais quoi emmener va-t-il faire chaud ou froid quelles sont les températures moyennes … Et on connait toutes (ou tous) ce fameux « au cas où » qui vous prendra plus de la moitié de votre bagage sans que vous le sortiez une seule fois. Pour un road trip, il vaut mieux prévoir de voyager léger (voir très léger si vous êtes à moto), déjà parce que justement un road trip implique itinérance et donc de défaire & refaire ses bagages quasi quotidiennement (on vous donne quelques astuces plus bas à ce sujet d’ailleurs) et parce que vous êtes aux Etats-Unis, où le shopping est roi (et reste encore très avantageux).

Le mieux est de prévoir plusieurs couches que de gros pulls qui seront encombrants (dont au moins un vêtement qui conserve la chaleur en cas d’humidité) et de prévoir une couche imperméable. Si vous partez dans des Etats chauds, privilégiez une veste d’été ou mi-saison (avec protections et dorsale), des hauts en coton (ou lin), pantalon en textile type mesh (aéré) ou large. A savoir, il existe des vêtements Anti-Canicule au même titre que les vêtements thermiques respirants, qui vous permettrons de bien être isolé du chaud comme du froid. Pensez également à prendre un t-shirt aux manches longues (même en plein été). Pour le reste, le climat dépendra de votre voyage, mais rappelez-vous que les USA représentent près de 17 fois la France, on y trouve donc tout type de climat (du subtropical en Floride au climat de type alpin dans les Rocheuses). Tenez compte des altitudes que vous allez traverser pour prévoir en conséquence. Enfin, pensez également à prendre vos gants (soit mi-saison avec des sous gants si votre parcours vous mène en altitude), bottes et éventuellement une paire de chaussure ouverte pour le soir … Ainsi qu’une casquette, chapeau ou autre couvre-chef. Mais n’en emmenez pas trop, des laveries seront présentes sur votre parcours et sinon c’est une bonne excuse pour tester les fameux outlets ou se refaire une petite garde-robe.

LA chose à ne pas oublier de mettre dans votre bagage est (au moins) un adaptateur pour les prises US. Les prises américaines fonctionnent en 117 volts (contre 220 pour les nôtres), idéalement optez pour un universel (vous évitant ainsi à chaque voyage de devoir faire un choix, avec au moins un port USB, pratique lorsque l’on a plusieurs appareils à charger, ce qui est de plus en plus le cas).

Pour la trousse de toilette, vous pouvez privilégier les formats solides pour un gain de place & de temps (vous évitant ainsi les bagages en soute). Par ailleurs, vous retrouverez dans la quasi totalité des hôtels des produits de base (savon, shampoing…) à votre disposition.
Prévoyez également éventuellement une petite trousse de premier soin (paracétamol, contre les maux de ventre, pansements … et autres basiques) sachant que vous retrouverez le tout très facilement et vente libre dans les « General Store » ou les « Pharmacy« .

La bagagerie moto peut être la solution la plus pratique. Il existe des sacoches adaptées aux dimensions de votre modèle, il vous suffira de prévoir une sacoche « vêtements » et une autre avec la/les trousses de toilettes et le reste de vos affaires. Vous aurez ainsi votre bagage directement à la bonne taille, et vous n’aurez pas à refaire 3x le rangement de votre sacoche pour la fermer 😁

2- Quel budget prévoir pour un road trip aux USA ?

Sans parler de vos souvenirs et autres achats de vêtement évoqués ci-dessus, votre budget aura 2 principaux poste de dépenses: la nourriture et l’essence.

Budget carburant

A noter qu’il y a très peu de diesel aux USA (regardez quand même la notice de constructeur au cas où quand vous prenez le véhicule, surtout pour les plus gros SUV/4X4). A la pompe, vous aurez donc le choix entre 3 types d’essence :
– Regular (87) = sans plomb régulier
– Super (89) = super sans plomb
– Premium (91-93) = très bonne qualité.

Le loueur moto préconise du premium. Même si l’essence a quelque peu augmenté ces derniers temps, cela reste toujours moins cher qu’en Europe. Rappelez-vous que les prix sont exprimés en gallons (soit environ 3.80L). Le prix varie d’un état à l’autre en fonction des taxes. Par exemple : elle sera moins cher en Utah qu’en Arizona et au Nevada. Comptez en moyenne entre 3,50$ et 4,50 $ le gallon sur l’ouest américain (sauf en Californie, actuellement aux alentours de 6.50$). Pour un séjour d’environ 15 jours (et donc environ 4000 km), comptez entre 350 à 500$ de budget carburant à moto.

Budget restauration

Là, l’estimation sera beaucoup plus aléatoire en fonction de vos envies: entre un Fast Food & un steak house le prix peut varier x 10. Pour vous donner une moyenne, comptez 12$-15$ pour un petit déjeuner américain (c’est à dire avec œufs, bacon, … ), 15$ à 25$ pour un déjeuner (léger du coup) et 35$ à 65$ pour le repas du soir. Même si le mot fast food peut faire peur, la variété et la diversité des restaurants proposés aux USA est telle que vous aurez le choix entre des plats asiatiques, indiens, mexicains, italiens… (pour varier les plaisirs) et une dépense moindre que dans un restaurant classique (où il faudra ajouter les fameux tips à la note finale). Et surtout, ils vous permettront de gagner du temps pour privilégier vos visites. Vous pouvez également choisir de vous faire des sandwichs en allant dans les supermarchés ( Wal-Mart, Target…) ou manger sur le pouce lors d’une halte à la station-service.

3- Sur place

Téléphone et poste

Avant de partir, renseignez-vous auprès de votre opérateur téléphonique pour savoir si vos appels à l’étranger sont inclus dans votre forfait (sinon attention à la note à votre retour) et demandez le prix pour l’option nécessaire (téléphonie + internet ou en fonction des préférences, l’un ou l’autre). A savoir, depuis fin février 2022, les opérateurs américains (notamment l’opérateur partenaire de Free : AT&T) arrêtent leurs réseaux 3G (info ici). Free mobile propose un forfait 5G (210 Go) à 19.99 €/mois (sans engagement ou 15.99€/mois pour les abonnés Freebox) incluant les appels illimités vers mobiles et fixes aux USA (+ 25 Go/mois en 4G aux USA).

Ou acheter une carte SIM (T-Mobile, Lyca …) prépayée (ex: données Internet 4G illimitées-> environ 35-40 €). Pour les grands consommateurs de Data, consultez sim-usa.mobi (société française)

Sur place, vous pourrez également acheter un téléphone local avec 30 min d’appel par exemple ou une carte prépayée (même operateurs que ceux cités ci-dessus) dans un Best Buy ou Target par exemple …

Si vous comptez arriver après 19h à votre hôtel, vous vous conseillons de les appeler afin qu’ils conservent votre chambre. Aux USA, les numéros de téléphone comprennent 7 chiffres et sont précédés d’un indicatif régional (que vous trouverez parfois entre parenthèses). Pour appeler en Europe, composez le code à l’international (011) suivi du code national (33 pour la France) puis les 9 chiffres suivant (numéro de tel sans le 0).

Si vous souhaitez envoyer des cartes postales à vos proches, un conseil faites le dès le début de votre séjour. Une lettre met 7 à 14 jours pour arriver en Europe (Ecrivez AIR MAIL sur votre enveloppe, cela peut permettre de gagner du temps). Pour l’Europe, comptez environ 50c pour une carte postale, 60cts pour 12g et 1$ pour 25g puis 4cts du g supplémentaire.
Les bureaux de Poste sont ouverts du lundi au vendredi de 09h à 17h (parfois ouverts le samedi matin). Sinon, postez-les en extérieur, les boites aux lettres américaines sont bleues et portent la mention MAIL ou en fonction de votre hôtel, déposez-la au comptoir.

Achats et taxes

Vous trouverez de nombreux outlets (magasins d’usine) pour remplir votre valises de vêtements à prix imbattables (c‘est pour cela qu’il faut partir léger 😉). Et pour faire vos achats à prix dégriffés, rendez-vous dans l’une des chaines Ross, Marshalls ou encore T.j. Maxx. Par contre attention, les prix indiqués sont toujours hors taxes. Celles-ci peuvent varier d’un état à un autre … Ces « sales taxes » (l’équivalent de notre TVA) sont ajoutées au prix final à la caisse et varient entre 3% et 11.5%, la moyenne national tourne autour des 7.5%. Toutefois, les villes et les comtés peuvent percevoir une taxe supplémentaire. Une information à garder à l’esprit pour éviter les mauvaises surprises. Et pour la bonne surprise privilégiez les Etats qui n’appliquent pas de taxes sur les ventes tels que l’Alaska, le Delaware, le Montana, le New Hampshire et l’Oregon ou encore le New Jersey. Le Minnesota et la Pennsylvanie, n’appliquent pas de taxe de vente sur les vêtements … Enfin la Louisiane et le Texas autorisent les ventes hors taxes pour les visiteurs étrangers. Pour connaitre le taux en vigueur, consultez : https://www.taxadmin.org/current-tax-rates.

Enfin, n’oubliez pas que dans les restaurants ou autre domaine de service (bars, taxi ….), les pourboires ne sont pas compris et obligatoires (c’est une grosse partie du salaire de votre serveur/euse, chauffeur de taxi, coiffeur/euse…). Prévoyez entre 15% et 20% à ajouter à votre note. Si vous payez en carte de crédit, n’oubliez pas de cocher la case « tips ou gratuity » sur la facture. Il est très mal vu de ne laisser aucun pourboire. Toutefois, dans certaines zone touristique, le « tips » peut être inclus directement ou si vous être une table de 6-8 personnes. Regardez bien la note avant de régler.

Bien sûr vous n’avez là qu’une partie des conseils que nous vous distillons dans nos carnets de voyages & guides, mais au moins vous voilà avec une idée du budget à prévoir et quelques informations & conseils avant votre départ pour anticiper un peu les préparatifs. La sérénité de voyager avec un pro!

Louer une moto à l’étranger peut amener à se poser plusieurs questions surtout en ce qui concerne les assurances et la prise en charge du véhicule. On connait nos assurances personnelles pour notre monture, mais qu’en est il à l’étranger, comment est-on couvert? Et surtout quelles sont les informations à vérifier lorsqu’on loue une moto. Toutes nos réponses à vos questions ici :

1- Choisir quelle moto louer aux USA

Comme on vous en a déjà parlé dans nos précédents articles, le choix de votre modèle est important dans la réussite de votre voyage. Pour valider votre choix, n’hésitez pas à vous reporter à nos articles précédents: Quelle moto choisir pour faire un road trip dans l’ouest américain ou bien Quelle moto pour faire la Route 66. Ils vous apporteront déjà quelques pistes sur les principaux modèles proposés pour une location aux USA (en fonction de votre itinéraire). La bonne idée pour préparer au mieux votre voyage est de vous rendre en concession afin de faire un test. Cela vous permettra déjà de vous rendre compte de la position de conduite, de la prise en main et d’avoir éventuellement quelques explications en français avant de rejoindre nos homologues américain. Et s’y rendre avec son passager/ère permet aussi d’anticiper à 2 la place pour les bagages.

2- L’assurance moto en voyage aux États-Unis.

Rentrons dans la vif du sujet, voici le point névralgique sur lequel on vous demandera de faire un choix important lors de votre inscription. Sans assurances, vous êtes responsable à 100% en cas de dégâts ou de vol (et croyez nous, la note peut être très salée, surtout pour un custom). C’est pourquoi, nous ne proposons tout simplement pas de location de moto sans assurances. Par contre, nous vous demandons de faire un choix sur les deux type d’assurances que nous vous proposons (assurances proposées en fonction du circuit choisi ou du lieu de prise en charge, nous consulter ou bien se reporter à la rubrique « nos prix comprennent » sur notre site internet ).
Lors de la location une autorisation par carte de crédit sera faite au moment de la prise en charge à titre de caution (le montant est bloqué mais non débité), c’est pourquoi vous devez présenter une carte de crédit (international de type Mastercard ou Visa) au nom du conducteur (bien penser à lever les plafonds de votre carte en fonction du montant). Le choix de votre assurance a également un impact sur le montant de la caution demandée :

ASSURANCE INCLUSIVE: dommages & vol avec une franchise de 2500$ -caution de 2000$
ASSURANCE INCLUSIVE PLUS: franchise de 2500$ en cas de dommages et à 5000$ en cas de vol – caution de 2000$
ASSURANCE INCLUSIVE ZERO: Pas de franchise en cas de dommages causés à la moto (sauf infraction & négligence de votre part) et 1000$ en cas de vol – caution de 100$

Nous vous proposons donc le choix entre Inclusive/Inclusive Plus + Roadside Assistance, (assistance avec frais de remorquage jusqu’à 400$ par intervention ou illimité avec l’Inclusive Plus) ou l’Inclusive Zero. Evidement si vous opter pour la Roadside Assistance en supplément (à 10 € / jour) la couverture Zero s’appliquera d’office vous permettant à la fois d’avoir réduit la franchise, être couvert en cas de crevaison ainsi que les frais de remorquage.

Attention, que ce soit pour l’assurance inclusive ou bien pour l’Inclusive Zéro, la prise en charge ne se fera que sur présentation d’un Police report ( sauf en cas d’infraction ou négligence de votre part )donc appelez le 911 avant tout autre contact.

3 – De quelle assurance puis-je déjà bénéficier ?

Un dernier choix s’impose à vous pour valider votre location de moto. Celui de la SLI (Supplemental Liability Insurance), une responsabilité civile complémentaire à celle proposée par les états (en effet dans les prix de location moto, bien que cela ne soit pas mentionné, une SLI obligatoire du loueur vous couvre pour les montants minimum requis par l’Etat). Elle permet de couvrir les dégâts matériel et les blessures corporelles que vous pourriez causer à autrui lors d’un accident.

Par exemple, l’Etat de Californie requiert une couverture minimum de :

  • $15,000 pour blessure/décès d’une personne.
  • $30,000 pour blessure/décès de plus d’une personne.
  • $5,000 pour dommages matériels.

La SLI optionnelle vous permet d’être couvert à hauteur de 300 000$ par incident.

Cette assurance non intégrée dans nos tarifs peut être déjà incluse dans votre propre assurance moto (de moins en moins le cas en France, en revanche assez fréquent pour nos voisins Belges & Suisses). Consultez en amont votre contrat ou assureur pour savoir si vous l’avez déjà ou non et si oui à quelle hauteur (précisez bien dans le cadre d’une location).

4- Les conditions de location d’une moto aux usa

Pour louer une moto aux USA, il faut avoir minimum 21 ans et être titulaire du permis de conduire (A) depuis au moins 2 ans (et donc avoir passé la fameuse passerelle) pour accéder à la totalité des véhicules en location. Le permis national suffit, il faut évidemment que celui-ci soit valide.

A savoir : sur place il vous sera remis un contrat de location avec leurs termes & conditions. Il est impératif d’en prendre connaissance en sachant les règles d’usage suivants :

  • la moto est sous vous entière responsabilité pendant toute la durée de location. Vous devez vérifier les niveaux d’huile moteur et signaler immédiatement les pannes mécaniques au loueur. Vous pouvez être tenu responsable des dommages mécaniques dus à une négligence dans l’utilisation de la moto ou au manque d’entretien normal.
  • Restriction routière : les motos de location ne sont pas autorisées sur les routes de gravier (sauf trail), les plages, les exploitations forestières ou autres routes non publiques. Les clients ne peuvent pas entrer au Mexique avec une moto loué aux USA, sans autorisation écrite préalable. De plus, une assurance complémentaire est requise.
  • La roadside assistance vous couvre pour les frais de remorquage à hauteur de 400$ par intervention au garage le plus proche (et pas de votre choix).

Vous devez restituer la moto au centre de location à la date et à l’heure spécifiées dans votre Contrat, et dans le même état. Si celle-ci est restituée après les heures de fermeture du centre de location, vous restez responsable de la perte et de tout dommage au véhicule jusqu’à ce qu’elle soit inspectée par le centre à l’heure d’ouverture indiquée sur vos vouchers. L’entretien ou le remplacement de pièces ou d’accessoires pendant la location doit avoir leur accord préalable. Si la moto est remise dans un autre centre pour x raisons, les frais de rapatriement au point d’origine seront à votre charge.

  • Un casque peut être fourni, mais il préférable d’emmener le vôtre pour une question de confort (adapté à votre taille). Les casques de prêt sont des bols (casques américain s’arrêtant au dessus des oreilles).
  • Bagages: la plupart des modèles en location ont des sacoches fournies avec la moto (souples ou intégrées). Des consignes sont également disponibles chez le loueur pour stocker vos excédents de bagages (sous votre responsabilité & possible si vous ramenez la moto au même centre que celui de prise en charge). A noter que si la moto est prise et rendue dans 2 stations différentes (comme c’est le cas pour notre Route 66 ou notre Route du Blues par exemple) les frais appelés « One Way fee » s’appliquent et sont systématiquement inclus dans nos tarifs. La moto sera fournie avec le plein d’essence et vous devrez la restituer avec le plein également (prenez une photo de la jauge à la prise si besoin).

Et bien sûr si cela vous parait encore complexe, que vous avez un doute ou avez la moindre question, nous restons bien évidemment à votre entière disposition pour vous aiguillez. Les conditions d’assurances ne sont pas les mêmes pour nos autres destinations ainsi que la location de voiture (nous consulter pour plus d’informations.)

A seulement une vingtaine de minutes à l’ouest de Las Vegas se trouve un petit joyau que l’on oublie souvent, Red Rock Canyon. Des roches rouges, des randonnées accessibles et des paysages comme on les aimes … loin du tumulte de « Sin City ». Bref, une petite pépite que l’on vous fait découvrir ici 👇

Red Rock canyon, à moto le must pour s’aérer l’esprit

Si vous passez quelques jours à Las Vegas (au moins 2 nuits pour profiter de la ville avant d’explorer les alentours), le Red Rock Canyon peut être une belle alternative pour s’échapper, un peu, de la ville du péché. Un havre de paix, pour lequel vous pouvez prévoir de consacrer au moins 2 ou 3 heures (ou plus si vous souhaitez faire des randonnées plus longues dans le parc).
Une scenic drive en sens unique de 13 miles (21 km) vous emmène sur les principaux points de vue et sur les aires de stationnements. Un bel aperçu des formations géologiques typiques du désert de Mojave à découvrir.

Il peut aussi être un joli détour sur la route pour rejoindre ou au retour de la Death Valley.

Nouveauté Red Rock Canyon : à savoir

Si on vous en parle, c’est surtout que tout comme d’autres parcs de l’ouest américain (Yosemite, Arche Park dont on vous a déjà parlé…), il impose depuis fin 2020 une réservation afin de réguler l’affluence du parc en haute saison. Détails & informations pratiques ci-dessous :

De Octobre à Mai donc en saison d’hiver propice au soleil agréable du Nevada, il est nécessaire de réserver un créneau horaire si vous souhaitez emprunter la jolie route panoramique qui le traverse. Si vous prévoyez de la faire entre 8h du matin et 17h. Pour les « lève-tôt » pas besoin de réservation (le parc ouvre à 6h toute l’année et ferme entre 17h et 20h suivant la saison). Cela dit nous vous conseillons de le faire en fin de journée pour son jeu de couleur (et un superbe coucher de soleil en prime).

Et en pratique, comment ça se passe?

Rendez-vous donc sur le site de Recreation.gov pour prendre son ticket. Comme pour Arches Park, il vous faut déterminer une heure d’arrivée approximative, à savoir le ticket reçu est valable pour toute la journée. Bonne nouvelle, ce ticket d’entrée est gratuit ! (si vous avez le « Pass America the Beautiful » sinon 10$ pour les motos et 15$ pour les voiture ). Il serait quand même dommage de passer à coté de cette bouffée de nature (si vous avez le temps), juste pour une question de logistique….

Que faire à Red Rock ?

Tout d’abord, nous le recommandons pour chaque parc, rendez-vous au Visitor Center (ouvert tous les jours de 9h à 16h30). Véritable mine d’informations, vous pourrez : y demander conseil sur place, vous renseigner sur les conditions d’accès, découvrir les expositions intérieures et extérieures, récupérer une carte, accéder aux toilettes, faire le plein d’eau ou quelques emplettes (en effet s’y trouve également une petite boutique souvenirs). De nombreuses randonnées sont possibles dans le parc, étudiez en amont le site officiel qui vous détaillera également les informations essentielles, à savoir : la durée et la difficulté. Pour n’en citer que quelques unes : Calico I & II avec Calico Hills (de difficulté moyenne, est modulable selon vos envies et timing), Petroglyph Trail (facile environ 30 min), First Creek Canyon (environ 2h pour faire les 4 miles) …

Est-ce que Red Rock Canyon sera ajouté à votre bucket list de choses à faire à Las Vegas ?